Impasse créative: une étape pour s’améliorer et faire évoluer son art

L’impasse créative empêche d’avancer dans sa création. C’est un blocage qui s’apparente au syndrome de la page blanche. Sauf que c’est plus subtile que ça. Toutes les personnes créatives que ce soit les peintres, illustrateurs, graphistes ont déjà dû faire face à cette impasse créative. Dans cet article je parlerai de ce que représente l’impasse créative et du fait que c’est une étape essentielle qui fait avancer.

L’artiste pris au piège

Qu’est-ce que l’impasse créative ?

Ma définition de l’impasse créative n’est pas universelle, elle est liée à mon ressenti et à mon propre vécu.

Ici, je ne parle pas de la peur de la page blanche – lire cet article qui traite de ce sujet – mais d’une impasse créative. Les deux concepts se ressemblent mais il y a une subtilité entre les deux.

Ce que j’appelle l’impasse créative est un blocage face à son art. Ce n’est pas dû au manque d’idée ni même à une panne d’inspiration. C’est dû au fait que notre art ne nous satisfait plus, on sent que quelque chose ne va pas et qu’on doit faire autrement, faire mieux. Ainsi, c’est une étape qui permet une remise en question de ce que l’on crée.

Une étape pour rendre son art meilleur

Personnellement, je vis l’impasse créative quelques fois dans l’année – genre 2 ou 3 fois par an – lorsque ça m’arrive c’est frustrant car je n’ai plus la même fougue qui me permet de dessiner, de peindre, bref de créer. Mais c’est une remise en cause essentiel qui me permet de faire évoluer mon art vers ce qui me correspond le plus. Je pense que notre art grandi avec nous. En effet, en tant qu’humain nous ne sommes pas linéaires dans le temps c’est-à-dire que nous évoluons, changeons, nos goûts changent, nos avis changent, et forcément notre art changent aussi en même temps que nous

C’est pourquoi, la remise en question est nécessaire. 

Également, cela m’a aussi permis de développer et de construire mon univers artistique car j’étais dans une période où ce que je créais ne me convenais plus, je sentais que je devais choisir une ligne directrice dans mon art et savoir ce que je voulais transmettre à travers mes créations. Avant je me contentais de dessiner sans réflexion. C’est-à-dire, que je dessinais pour dessiner. Je ne me posais à aucun moment la question de ce que je souhaitais transmettre comme message, émotion aux gens. Mes dessins étaient comme sans signification, vide. Et ça a fini par me déranger d’où l’apparition de l’impasse créative. 

Comment surpasser cette étape ?

En apprenant quelque chose de nouveau: ça peut être apprendre à peindre avec l’aquarelle, la gouache ou apprendre le digital painting. Dans tout les cas, tentez d’apprendre des choses que vous ne maîtrisez pas encore. En effet, le fait de faire toujours la même chose, de rester dans sa zone de confort en quelque sorte fini soit par nous lasser soit par brider notre créativité. Et lorsqu’on est artiste ce n’est pas l’idéal. 

Lancez-vous de nouveaux défis en dessinant ce que vous n’avez pas l’habitude de dessiner !

Aussi, posez-vous des questions sur votre art: 

  • Qu’est-ce que je souhaite transmettre à travers mon art ?
  • Quel message ?
  • Quelle émotion ?
  • À quel public ? 
  • Comment je peux transcrire cette émotion, ce message dans ma création ? 
  • Avec quelles couleurs ? (cf article sur la signification des couleurs)

Libre à vous d’exprimer votre pleine créativité ! 

En somme, ce blocage une fois surmonté est bénéfique. Voyez cette impasse créative comme une étape pour vous améliorer et faire évoluer votre art. En effet, c’est surtout la remise en question de soi, de ses créations, de son art qui permet d’évoluer et d’être meilleur.

pin it article impasse créative Cynthia Artstudio
Épinglez cet article

Cet article vous a plu ? D’autres articles sont à venir. Pour ne rien manquer et recevoir les nouveautés du blog en exclusivité inscrivez-vous à la newsletter.

inscription newsletter de Cynthia Artstudio

2 commentaires sur “Impasse créative: une étape pour s’améliorer et faire évoluer son art”

  1. Merci pour ton article ! Je ressens quelque chose de similaires depuis quelques mois, sinon quelques années. Aujourd’hui je suis dans une étape ou je pense trop à tout et cherche plutôt à désapprendre, comme a pu le faire Picasso en son temps (sans son génie). En vrai, j’aimerais justement pouvoir Dessiner Pour dessiner et prendre du recul sur le technique. Une nouvelle approche du dessin à venir donc !

    J’attends impatiemment tes prochains articles !

    1. Merci Florian pour ta remarque pertinente sur le fait de désapprendre !
      Dessiner « avec ses émotions » peut aussi être une autre approche du dessin et je pense que c’est même plus important que la technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.