7 points à clarifier avant de faire appel à un illustrateur

Sayez vous avez un projet en tête, vous avez défini tous les plans de votre projet. Désormais, vous souhaitez faire appel à un illustrateur afin de retranscrire vos idées, votre concept en image et toucher émotionnellement votre cible. Mais vous n’avez jamais collaborer avec un illustrateur et ne savez pas comment l’aborder et quelles informations exactes lui fournir.

Avant de faire appel à un illustrateur il est important de bien clarifier ses 7 choses.

faire appel à un illustrateur

1- Définir son projet dans les moindres détails

Vous avez fini d’écrire votre livre, et vous savez que pour toucher vos lecteurs vous devez soigner la couverture de votre livre. Votre site web est presque terminé et vous souhaitez vous démarquer de la concurrence en l’illustrant afin de captiver l’attention de votre audience. De même, vous souhaitez que votre projet de jeu de société prenne enfin vie grâce à de superbes illustrations colorées et pleines de sens. Vous pensez donc faire appel au service d’un illustrateur professionnel. Mais voilà, avant de contacter un illustrateur mieux vaut savoir dans les détails ce que l’on veut précisément. En effet, savoir ce que l’on veut permet d’exposer son projet de manière claire à un illustrateur.

Cela permettra à l’illustrateur de comprendre et de saisir ce que vous souhaitez afin de satisfaire vos exigences. Pour cela, avant de contacter l’illustrateur qui correspond à votre univers, faites un brainstorming global en notant le maximum de détails.

Qu’est ce que je souhaite faire illustrer ?  Combien d’illustrations ?  Quel est le public visé pour mon projet ?

Dans le cas où vous souhaitez faire illustrer votre livre -ou votre jeu de société- préparer un petit dossier que vous fournirez à votre illustrateur avec les éléments suivants:

  • Le résumé du livre
  • La liste des personnages
  • L’ambiance
  • Quelques scène clés
  • Le public visé
  • Le genre du livre

2- Contenu de l’illustration

C’est le brief créatif que vous communiquerez à l’artiste. Quel sera le contenu de l’illustration ? Soyez le plus précis possible dans votre demande. Si vous n’avez pas d’idée précise, prenez le temps de réfléchir au contenu de l’illustration. La vision d’un artiste n’est pas forcément la vôtre donc si vous donnez très peu d’informations à l’illustrateur il se peut que le travail fourni ne vous satisfasse pas. Ce qui serait dommage.  Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce que vous voulez donc soumettez lui un brief créatif clair et précis !

Si vous avez une idée claire, donnez à votre illustrateur des références, des photos, des croquis pour qu’il puisse se projeter plus facilement et satisfaire vos envies.

Exemple d’un brief créatif: illustration d’une femme brune, cheveux longs au vent assise sur une plage sirotant un cocktail…

3- Spécificités techniques

L’illustrateur doit aussi s’adapter au support. C’est pourquoi, il faut déterminer les spécificités techniques de l’illustration.

  • Le format:  A4, A3..
  • Résolution de l’image: 72 dpi, 300 dpi
  • Type de fichier voulu: psd, jpeg, png..

4- Style de l’illustration

Définir le style de l’illustration que vous souhaitez. Illustration dans un style manga, réaliste, cartoon, semi-réaliste, coloré, en noir et blanc..

Ne contacter pas un illustrateur au hasard pour lui imposer un style. Comme je l’avais déjà expliqué dans cet article, l’univers artistique d’un illustrateur est son identité, sa personnalité. Par conséquent, on choisit un illustrateur pour son style et non pour lui imposer le style d’un autre artiste !

5- Utilisation de l’illustration

Élément important à déterminer: l’utilisation que vous souhaitez faire de l’illustration. Cela permettra d’établir une cession de droits. En effet, les illustrations réalisées par l’artiste sont une propriété intellectuelle donc l’illustrateur cède des droits d’exploitation sur ses créations.

Indiquez dans votre brief:

  • Le ou les supports de diffusion: site web, magazine, couverture de livre, affiche..
  • La durée de diffusion: en nombre de jours, semaines, mois ou années,
  • Le territoire géographique: France , Europe, Monde..
  • Le nombre d’exemplaires: en cas d’impression des illustrations

Sachez aussi que le tarif d’une cession de droits est proportionnel aux droits cédés. En d’autres termes, plus la diffusion des illustrations est élevée plus le montant du devis sera élevé.

6- Deadline

Une illustration ne se fait pas comme ça, en un claquement de doigt. Déterminer une date butoir afin que l’illustrateur puisse s’adapter et vous fournir les illustrations en temps et en heure.

Si vous souhaitez 15 illustrations dans un délai d’une semaine car vous êtes pressés, il sera difficile pour l’illustrateur de tenir ses délais. L’illustrateur n’est pas un robot.

D’autant plus que dans votre deadline vous devrez prendre en compte les différentes modifications de l’illustration, les divers retours, l’impression des illustrations si vous faites appel à un imprimeur..

Donc ne vous y prenez pas à la dernière minute ! En effet, un illustrateur a besoin de temps pour réaliser un travail de qualité dans les meilleurs conditions.

Pour ma part, pour réaliser une illustration je mets en moyenne 14h ;). Plus l’illustration est complexe avec beaucoup de détails, d’éléments différents, plus ça mettra du temps à réaliser. Et inversement, plus l’illustration est simple avec peu de détails, avec très peu d’éléments, moins ça mettra de temps pour réaliser l’illustration.

7- Se fixer un budget réaliste

C’est sans doute la partie la plus difficile à déterminer. Le travail d’un illustrateur professionnel est réalisé sur mesure, il ne travaille pas gratuitement ni pour des budgets dérisoires.

Les tarifs des illustrateurs professionnels varient d’un artiste à l’autre. En effet, chaque illustrateur à sa propre grille tarifaire. Afin d’avoir une estimation des tarifs, le mieux est de demander directement un devis à un illustrateur. De plus, les prix dépendront surtout des points cités précédemment. En effet, les tarifs sont calculés selon le coût de production + les droits d’utilisation. Le coût de production correspond au format de l’illustration et les droits d’utilisation sont les droits d’exploitation cédés (cession des droits d’auteur).

Également, si vous avez un budget précis, dites-le à votre illustrateur qui pourra vous faire une proposition adaptée en fonction de votre budget.

Ainsi, un illustrateur ne peut satisfaire les besoins d’un client si le client lui-même ne sait pas ce qu’il veut. C’est pourquoi avant de faire appel à un illustrateur il est primordial de bien clarifier dans les détails son projet d’illustration. Cela permettra d’avoir des échanges fluides avec l’illustrateur et que la collaboration se passe dans les meilleurs conditions.

pin it article faire appel à un illustrateur Cynthia Artstudio
Épinglez cet article

Cet article vous a aidé ? Pour ne rien manquer et recevoir chaque samedi à 10 heures les nouveautés du blog en exclusivité inscrivez vous à la newsletter.

inscription newsletter de Cynthia Artstudio
Étiquettes:

6 commentaires sur “7 points à clarifier avant de faire appel à un illustrateur”

  1. Hello ! Ça ne m’a jamais traversé l’esprit de contacter un illustrateur. Je ne connaissais pas cette démarche 😅 merci de me faire découvrir cela, je suis parée maintenant !

  2. Je suis en train de bosser sur un projet et j’ai demandé à une copine de l’illustrer… je vais utiliser tous tes beaux conseils pour qu’elle ne soit pas perdu.
    Merci encore

  3. Hello !
    Je suis tombée sur ton article sur Pinterest et il est génial, tu résumes tout parfaitement ! Je renverrai mes clients hésitants par ici pour les aider 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.